La cotutelle internationale de thèse

 

Le principe

La cotutelle internationale de thèse est régie par l'arrêté du 6 janvier 2005

La cotutelle internationale de thèse vise à favoriser la mobilité des doctorants et à développer la coopération scientifique entre les équipes de recherche françaises et étrangères.

Elle concerne les étudiants remplissant les conditions pour être inscrits en thèse et fait l'objet d'une convention de cotutelle.

La procédure de cotutelle doit être engagée dès la première année de préparation de thèse.

Le doctorant est inscrit dans les deux établissements (français et étranger), sous la responsabilité d'un directeur de thèse dans chacun des deux pays.

L'inscription doit être renouvelée annuellement dans les deux établissements. Le doctorant paie les droits universitaire dans l'un des établissements et bénéficie d'une exonération des droits dans l'autre établissement contractant.

La préparation de la thèse s'effectue par périodes alternées entre les établissements.

La thèse donne lieu à une soutenance unique reconnue par les deux établissements.

Télécharger la convention de cotutelle : Afin d'améliorer le dispositif de mise en place des convention de co-tutelles et d'éviter un nombre croisant de difficultés dans le suivi et l'achèvement de certaines cotutelles internationales de thèse de doctorat, la direction de la recherche - DRV, aidée par le service des relations internationales et par les services juridiques de l'UJM, souhaitent se rendre davantage disponibles en amont du processus, afin d'aider les directeurs de thèse et les laboratoires dans le montage de ces dossiers.
Si des perspectives de cotutelle émergent dans votre laboratoire, nous vous demandons de nous en faire part en priorité, très en amont du processus. Nous pourrons alors envisager avec vous une rencontre, afin de vous aider au mieux.

La procédure de soutenance dans le cadre d'une cotutelle


La thèse du candidat est examinée par au moins deux rapporteurs habilités à diriger des recherches extérieurs à l'Ecole doctorale et aux établissements dans lesquels le candidat est inscrit.

Le jury est composé sur la base d'une proposition équilibrée de membres de chaque établissement, désignés conjointement par les établissements contractants. Ce jury comprend, en  outre, des personnalités extérieures à ces établissements. Le nombre  des membres du jury ne peux excéder huit.

La langue dans laquelle est rédigée la thèse est définie par la convention conclue entre les établissements contractants. Lorsque cette langue n'est pas le français, la rédaction est complétée par un résumé substantiel en langue française.

Après la soutenance, les établissements contractants peuvent délivrer à l'étudiant soit un diplôme de docteur qu'ils conférent conjointement, soit simultanément un diplôme de docteur de chacun d'entre eux.